Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Clément DELORME

Non, le personnel politique n'est pas corrompu !

4 Avril 2013 , Rédigé par Clément Delorme Publié dans #Politique nationale

  

Ils se trompent, ceux qui croient que l'Affaire Cahuzac n'a d'impact que sur la gauche ou l'exécutif.

 

Certes, la gauche n'est pas plus propre que la droite, loin s'en faut, et l'occasion est trop belle pour rappeler les expressions ulcérées des socialistes lors des "affaires" qui se sont déroulées lors du précédent quinquennat, ces derniers jurant sur l'honneur que jamais sous la présidence de l'un des leurs le moindre scandale ne viendrait les éclabousser.

 

Ce n'est certes pas un scandale auquel on assiste, mais le déclenchement d'une crise politique durable. Durable, car on sait le Président de la République parfaitement incapable d'en prendre la mesure. Comment pourrait-il d'ailleurs faire respecter des règles de moralisation de la vie politique, afin de résoudre une crise de confiance tellement ancrée dans la population ?

 

N'est-ce pas lui qui a laissé le Parti Socialiste dans un état déplorable en 2008 ? N'est-ce pas lui qui accroit de jour en jour les effets de la crise en tournant le dos à la politique économique de Nicolas Sarkozy ? N'est-ce pas lui et son Premier ministre qui sont irrespectés et malmenés par leur propre majorité et par leurs propres ministres ? N'est-ce pas lui qui bat des records d'impopularité après moins d'une année de présidence ?

 

L'inconscience et l'inconséquence d'un homme, mais aussi la légèreté de ceux qui l'ont engagés ébranlent tout notre système démocratique, notre République, notre personnel politique et la confiance déjà faiblarde de nos concitoyens en leurs élus.

 

Qu'il sera difficile pour les militants et les élus locaux, quel que soit leur bord politique, de retourner sur le terrain, les marchés, les commerces, à la rencontre des citoyens !

 

Tous soucieux de l'intérêt général des populations de leur commune, de leur canton ou de leur circonscription, bien souvent bénévoles pour la plupart, luttant avec courage et abnégation pour leurs idées et leurs convictions, comment ces militants défendront-ils un gouvernement ou bien des élus nationaux qui se complaisent dans le mensonge, la corruption ou la trahison ?

 

Pourtant, l'écrasante majorité sinon la quasi-totalité des plus de 600 000 élus de France sont honnêtes, dévoués et très souvent mal récompensés pour leurs efforts quotidiens.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article