Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Clément DELORME

Communiqué de François-Noël Buffet - Albanais à Oullins

4 Novembre 2013 , Rédigé par Clément Delorme Publié dans #Proximité

 

Albanais à Oullins :  Manuel Valls demande au préfet d’organiser autrement la répartition !

 

 

Oullins – le 31 octobre 2013 – Aujourd’hui au Sénat, j’ai interrogé Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, à l’occasion des questions d’actualité.

 

 

Je lui ai notamment rappelé la très forte pression migratoire que fait peser la demande d’asile en France, tout particulièrement dans le Rhône où le préfet a récemment réquisitionné des terrains sur la commune d’Oullins pour y installer près de 300 demandeurs d’asile albanais.

 

 

A ma demande d’intervenir auprès du préfet du Rhône, le ministre de l’intérieur m’a indiqué qu’il avait « demandé au préfet d’organiser autrement la répartition ». Pour autant, nous restons très mobilisés et attendons de voir si les paroles seront suivies des actes.

 

 

François-Noël Buffet

Sénateur du Rhône – Maire d’Oullins

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Oullins contre l'intolérance 11/11/2013 20:26

Voici le communiqué courageux de la paroisse d'Oullins que nombre d'Oullinois devrait lire à propos des sans papiers:

FEUILLET-RENCONTRE
Dimanche 10 novembre 2013.

Et maintenant, qu'allons-nous faire?

Ces derniers quinze jours, une large partie de la population oullinoise s'est trouvée en émoi à la suite de l'annonce de l'installation sur la commune d'un « village » provisoire de quelque 300 Albanais qui, jusque-là, s'abritaient sous le pont Kitchener dans le 2ème arrondissement de Lyon. L'hiver arrivant progressivement, le Préfet de Région, Jean-François Carrenco, ne pouvait pas laisser plus longtemps ces familles (un tiers d'enfants au moins) dans les conditions infra-humaines dans lesquelles elles se trouvent depuis plusieurs mois. Il a donc pris, comme la Loi le lui permet et comme la sagesse et l'humanité le commandaient, un arrêté de réquisition d'un terrain appartenant au Grand Lyon situé sur la commune d'Oullins, près de la voie ferrée.

Cette décision a suscité chez beaucoup un climat de panique; et chez certains des réactions ouvertement racistes. Ces familles vivant depuis plusieurs mois complètement à la rue, ne véhiculeraient-elles pas avec elles des maladies qui pourraient toucher les enfants d'Oullins ou les personnes âgées? S'agissant de personnes dans un dénuement extrême, n'allaient-elles pas se livrer à des actes de délinquance? Il n'est pas de trop de dire que la peur s'est emparée d'une grande partie de la population de la ville, quand bien même chacun sait que celle-ci est mauvaise conseillère. L'approche des élections municipales a compliqué le problème, conduisant la Municipalité à proposer la signature d'une pétition pour demander le retrait de l'arrêté préfectoral, puis à organiser un rassemblement ce samedi 9 devant la mairie. La pétition a recueilli un nombre impressionnant de signatures: plus de 6500 signatures, où se sont retrouvés mélangés braves gens et personnages ouvertement racistes, électeurs de gauche et électeurs de droite, chrétiens et musulmans, jeunes et anciens... Parmi les chrétiens qui ont signé, combien se sont demandés ce qu'auraient fait l'abbé Pierre, Sœur Emmanuelle, le Père Joseph Wresinski ou Gabriel Rosset? (Ne parlons pas de Jésus: les pétitions n'existaient pas en son temps!).

Par considération pour les braves gens qui avaient signé, et parce qu'une autre municipalité de la Communauté urbaine a accepté d'accueillir une partie des familles albanaises, le Préfet de Région a consenti à ne loger sur Oullins, pour un temps limité à cinq mois (jusqu’au 31 mars), qu'un groupe de 150 personnes. Le « village » de bungalow qui doit les accueillir est en voie d'installation. Il sera géré par l'association Forum Réfugiés. Les enfants du village seront scolarisés sur place. Une « épicerie solidaire » permettra à ces familles d'avoir accès aux denrées de première nécessité sans qu'elles aient besoin de se rendre chez les commerçants et donc de faire peur aux gens...

Parmi les chrétiens de notre cité, un certain nombre s'interrogent aujourd'hui et se demandent: « Et maintenant, que devons-nous faire? ». Des citoyens de diverses convictions ont aussi le souci de contribuer à un accueil humain de ces familles albanaises. Pour ce qui est de notre Ensemble Paroissial, nous sommes en train d'étudier diverses possibilités en lien avec la paroisse protestante de La Sarra. Un collectif de citoyens, de son côté, doit proposer une rencontre d'information et de réflexion vendredi 15 novembre à 19h (lieu encore à déterminer).